• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Archive pour octobre 2009

à hauteur du train

Vendredi 30 octobre 2009

à hauteur du train

une figue éclate

prendre note

 

Tableau1

Vendredi 30 octobre 2009

tableau1

ouverture en-dedans

Vendredi 30 octobre 2009

ouverture        en-dedans

et       par la faille

     perte

il me semble

Mardi 27 octobre 2009

il me semble

                                  encore

sentir

                                 sur moi

cette odeur d’humus

qui me couvrait les jambes

enfant

sur ces chemins

verts et humides

le père

vert

humidité

bois sombres

ce froid

                         encore

parfois me glace

nulle musique

juste

un froid humide qui m’envahit

années lointaines

je cherche encore une

petite musique à

y mettre

rien            rien

pourtant

ce froid humide

couvre

                  encore

mes mots / maux

 

   

Le Grand Bazar des mots

Jeudi 22 octobre 2009

à quoi/aqua tout dit

à qui

n’a rien compris

quand les mots

se désagrègent

quand les lettres

s’en-mêlent

combien/comment/où

des mots              

                       futiles

mais des mots/maux

bien au-delà de

l’espace

en        face

devanture du commerce des

mots

à qui

n’a pas tout dit

enflure

                de la phrase

comme un faux texte

  

 

nuage laiteux

Mercredi 21 octobre 2009

nuage laiteux au-dessus du bois

vin noir au centre du tableau

petite inscription c’est Qui ?

transparence

Mercredi 14 octobre 2009

transparence de la vitre

serpent lové

soleil aveuglant

poême beau sur demande

Mercredi 14 octobre 2009

1)

poême beau sur demande

belle route boisée

menant

à petit village ancien

vieilles pierres

rues fleuries

la maison

la maison volets bleus

grecque

chien joue avec

les oiseaux

vision bucolique

le soleil

illumine tout

donnant aux fleurs des

couleurs étincelantes

tons pastels

petite maison

petit village

tout est tranquille et

paisible

 

2)

poême triste

même chose

volets fermés

suicide à l’usine

 

 

trottoir

Mercredi 14 octobre 2009

trottoir

comme un pavement

trottoir

où les gens

marchent

mécaniques

trottoir

humide et

froid

trottoir

en dessous de

nos pieds

comme tapis mouvant

trottoir

anonyme et dur

la foule s’y

rue

pressée

et moi

moi

immobile

comme attiré par

ta main tendue

comme

attiré

par

le pain que tu demandes

 

 

T’AS PENSE A TOUT

Mercredi 14 octobre 2009

T’AS PENSE A TOUT CAGOULES GANTS

FAUT CHANGER AUSSI LES PLAQUES

LES PERCEUSES LE PLASTIC NE RIEN

OUBLIER DANS UNE HEURE LE CASSE

LES FLINGUES LE 39 METTRE LES BLO

USONS MON GROS PULL J’AI FROID

TOUJOURS UN PEU LES J’TONS PAS

FAIRE COMME L’AUTRE FOIS PAS TIR

ER DANS LE TAS T’AS VU LA VIEILLE

VOULAIS PAS JAMAIS TUE QUELQU’

UN VOULAIS JUSTE PRENDRE LE BLE

PARTIR AU SOLEIL FOUTU MES REVES

ET TOUT AMOUR POURRAI PAS T’OF

FRIR LA BELLE VIE LES FLICS NOUS

RAT’RONT PAS CETTE FOIS FAIT RIEN

ON Y RETOURNE PAS RATER LE BRA

CAGE CETTE FOIS T’AS PENSE A TOU

12